fiori-séguin XL packshot

Cliquez ici pour comparer les extraits audio tirés de la version originale et de Deux cents nuits à l’heure XL.

Deux cents nuits à l'heures XL

Quarante ans après la sortie de Deux cents nuits à l’heure, album mythique paru en mai 1978 réunissant deux piliers de la chanson québécoise, Serge Fiori et Richard Séguin, voici une version XL entièrement remasterisée par Fiori et Séguin, grâce à un nouveau transfert fait à partir des bandes maîtresses originales.

photo - séguin

Pour célébrer le 40e anniversaire de Deux cents nuits à l’heure, Fiori et Séguin se sont retrouvés en studio pour la première fois depuis la sortie de l’album en '78 accompagnés de Ryan Morey, l’ingénieur mastering qui a également travaillé sur: L’Heptade XL, Funeral d’Arcade Fire, Dark Eyes de Half Moon Run, Felt de SUUNS, Live in Reykjavik de Lhasa de Sela, etc. Cette nouvelle version remasterisée à partir des bandes maîtresses originales offre une expérience auditive plus riche et dynamique qui met de l’avant les voix et harmonies vocales de Fiori et Séguin. Les fans de la première heure y retrouveront les chansons qui reflètent ce bref temps où les deux auteurs-compositeurs-interprètes ont si habilement réussi à fusionner musique progressive et populaire.

fiori-séguin XL packshot

Cliquez ici pour comparer les extraits audio tirés de la version originale et de Deux cents nuits à l’heure XL.

CD

Deux cents nuits à l’heure XL format CD est une nouvelle version remasterisée à partir des bandes maîtresses originales offrant une expérience auditive plus riche et dynamique qui met de l’avant les voix et harmonies vocales de Fiori et Séguin.
Procurez-vous le CD ici

Numérique

Deux cents nuits à l’heure XL format numérique est une nouvelle version remasterisée à partir des bandes maîtresses originales offrant une expérience auditive plus riche et dynamique qui met de l’avant les voix et harmonies vocales de Fiori et Séguin.
Procurez-vous l’album numérique ici

Écoute en continu

Écoutez Deux cents nuits à l’heure XL sur la plateforme d’écoute en continu de votre choix.
Écoutez ici

fiori-séguin XL packshot

Cliquez ici pour comparer les extraits audio tirés de la version originale et de Deux cents nuits à l’heure XL.

Vinyle 150 grammes en noir

Ce vinyle noir édition 150 grammes est une nouvelle version remasterisée à partir des bandes maîtresses originales offrant une expérience auditive plus riche et dynamique qui met de l’avant les voix et harmonies vocales de Fiori et Séguin.
Procurez-vous le vinyle noir ici

Vinyle 150 grammes en blanc

ÉDITION LIMITÉE JUSQU’À ÉPUISEMENT DES STOCKS.
Cette édition limitée du vinyle blanc édition 150 grammes est une nouvelle version remasterisée à partir des bandes maîtresses originales offrant une expérience auditive plus riche et dynamique qui met de l’avant les voix et harmonies vocales de Fiori et Séguin.
Procurez-vous le vinyle blanc ici

Pour une expérience sonore optimale visitez cette page à partir d’un ordinateur et montez le son!

Cliquez ici pour écouter des extraits audio tirés de la version originale et de Deux cents nuits à l’heure XL pour entendre tout le travail de remasterisation fait par Serge Fiori, Richard Séguin, et l’ingénieur mastering Ryan Morey

Deux cents nuits à l'heures XL

Cliquez sur les extraits audio tirés de la version originale et de Deux cents nuits à l’heure XL pour entendre tout le travail de remasterisation fait par Serge Fiori, Richard Séguin, et l’ingénieur mastering Ryan Morey.

fiori-séguin XL packshot fiori-séguin XL packshot
fiori-séguin XL packshot

Cliquez ici pour comparer les extraits audio tirés de la version originale et de Deux cents nuits à l’heure XL.

Paroles

1 Deux cents nuits à l'heure
Paroles et musique : Fiori-Séguin

  Le camion roule, sa vitesse le trahit,
  il cherche une lumière dans la nuit.
  Y fait drôle à voir quand t'es assis en arrière, y'a l'air d'une
  âme perdue dans le désert.

  La nuit est claire
  remplis mon verre
  On boit à tout ce qui peut se passer...

  Les phares dans la brume ressemblent  à nos nuits blanches,
  c'est beau de les voir se perdre à l'infini.
  Le ciel se penche, le temps est suspendu.
  On s'connait mieux face à l'inconnu.

  La nuit est claire
  encore un autre verre
  avant de continuer, d’avancer
  d'avancer ailleurs,
  peut-être plus en hauteur.
  Chavire,
  une autre nuit,
  dans nos vies.

  Lève,
  à deux cents nuits à l'heure.
  Tout l'monde est invité
  chez le Roi de Cœur.
  Lève,
  à la vitesse du cœur,
  à deux cents nuits d’hauteur,
  le Roi nous enlève.

  Le Roi nous demande
  que tout le monde s'endimanche
  en beaux habits de nuits blanches.

  Le camion roule sur un chemin étoilé.
  II cherche à perdre le fil des années.
  Y fait drôle à voir à tant d'années lumières,
  y'a l'air d'une âme qui brille dans l'univers.

  La nuit est claire
  encore un autre verre
  pour fêter notre arrivée
  chez le Roi de Cœur.

  J'pense qu'ils nous ont vus,
  à deux cents nuits d'hauteur.
  Bienvenue
  Aux cœurs fous,
  au cœur de tout…

  On est atterri un peu plus loin que prévu,
  y sont pas bien loin, j’les entends chanter bienvenue.
   On a suivi leur son tout le long d'une drôle de rue.
  Enfin une maison avec un cœur au-dessus.

  La porte vient de s'ouvrir, j'pense qu'ils nous ont vus.
  Ils chantent un hymne dédié à deux inconnus.
  Quand on est entré, la seule chose qu'on a vue,
  c'est deux inconnus devant une drôle de maison,
  avec un cœur au-dessus.

  Les deux inconnus au bout de deux cents nuits
  se sont mis à chanter une drôle de chanson.
  On s'est fermé les yeux pour mieux les écouter,
  ils racontaient l'histoire d'un drôle de camion.

  Quand ils se sont tus, on les a vu monter
  dans un drôle de camion pour deux inconnus.
  « Le camion roule, sa vitesse le trahit.
  II cherche une lumière dans la nuit… »

  Serge Fiori: Guitare acoustique 12 cordes, piano électrique Fender Rhodes et voix.
  Richard Séguin: Guitare acoustique 12 cordes et voix. Neil Chotem: Piano électrique Yamaha.
  Michel Dion: Basse électrique « fretless » et basse électrique. Denis Farmer: Batterie.
  Monique Fauteux: Voix.
  Jeff Fisher: Synthétiseurs.
  Robert Stanley: Guitare électrique 6 cordes.
2 Ça fait du bien
Paroles et musique: Fiori-Séguin

  Ça fait du bien
  de voir que tu reviens.
  de savoir que tu viens
  vivre à mes côtés.

  Ça fait du bien,
  de voir du monde heureux, autour,
  de pouvoir partager, ma lumière à tes côtés.

  Y'a d’la sueur
  dans nos mains
  y'a d'la peur
  qui nous retient.
  Prends mon temps, moé j'prends le tiens
  j'vois l'printemps à chaque fois que tu reviens
  j'vois loin, par en avant.

  Ça fait du bien de s'voir
  ensemble dans un lieu d'espoir.
  J’crois en toi tellement fort.
  Si on chantait encore.

  Serge Fiori: Guitare acoustique 6 cordes et voix. Richard Séguin: Guitare acoustique 12 cordes et voix.
  Neil Chotem: Piano électrique.
  Michel Dion: Basse électrique.
  Denis Farmer: Batterie.
  Monique Fauteux: Voix.
  Libert Subirana: Flûte en sol, flûte en do et saxophone alto.
3 Illusion
Paroles et musique: Séguin

  J'vas passer la nuit blanche,
  A chercher d'où tu viens.
  J'vas m'endormir seulement,
  Quand j't'aurai chassé d'moi.

  Pour un soir pour une fois,
  Je r'mettrai rien à demain.
  J'vas t'faire la guerre,
  Jusqu'à c'que tu sortes de ma peau.

  T'es une image que j'ai nourrie,
  Mais qui m'détruit.
  T'as volé trop souvent,
  La beauté d'mes journées.

  T'arrives par en arrière,
  Tu cherches à me r'tenir.
  Tu traînes avec toi le vertige,
  Comme un grand vide.
  T'aimerais que j'tombe dedans,
  Pis que j'me ferme.

  Non! Pour une fois pour un soir,
  J'entends l'écho de mon cri,
  C'est tout c'que j'ai de plus vrai.
  Je l'entends traverser tout mon corps,
  J'fais rien pour le r'tenir,
  J'veux qui m'déchire.

  Pour une fois,
  J'me sens presque arrivé,
  Au sommet d’la montagne.
  J'me tiens tout seul,
  J'peux marcher,
  J'peux marcher sans tomber,
  Même si j'traîne avec moi,
  Tout mon passé.

  J'arrive de tellement loin,
  J'commence à peine à murmurer.
  Pour arriver à me mettre au monde,
  J'ai connu les larmes avant la joie.
  J'arrive de tellement loin,
  J'commence à peine à respirer.
  Pour arriver à me mettre à nu,
  J'ai décapé mon corps jusqu'au cœur.

  J'vivais dans un jardin,
  Je savais à peine marcher,
  Quand t'es venu t'greffer à mes os,
  Comme une blessure.

  Tu caches le peu de lumière,
  Qu'on peut voir dans mes yeux,
  Pis t'as tellement peur que j'me r'trouve,
  Démaquillé.
  Tu donnes pas d'chance à l'amour,
  De s'laisser aimer.
  Tu joues mon rôle,
  Tu connais par cœur mes répliques.
  T'habilles tout l'monde d'la même façon,
  D'la même raison.
  T'as déformé mes mots,
  Jusqu'à c'qui disent plus rien.
  Tu voudrais que j't'oublie pis que j'me ferme.

  Mais ce soir,
  Le vent charrie mon cri.
  Il parcourt l'horizon.
  Jusqu'au soleil.
  C'est un chant qui tombe en neige bleue
  Recouvre les blessures,
  Comme un silence.

  Mais ce soir,
  Le vent charrie mon cri.
  Il parcourt vos visages,
  Y est en amour.
  C'est un chant qui cherche seulement à naître,
  Pour toucher la tendresse,
  Loin des défenses.

  C'est tellement simple au fond c'que j'veux toucher,
  J'veux l'faire une fois jusqu'au bout.
  C'que j'ai senti j'peux pas l'décrire,
  Mais j'veux l'partager avec vous.

  Serge Fiori: Guitare électrique et acoustique 12 cordes.
  Richard Séguin: Guitare acoustique 12 cordes et voix.
  Neil Chotem: Piano électrique
  Michel Dion: Basse électrique.
  Denis Farmer: Batterie.
  Jeff Fisher: Synthétiseurs et orgue.
  Robert Stanley: Guitare électrique 6 cordes.
  Libert Subirana: Saxophone soprano.
4 Viens danser
Paroles et musique: Fiori

  Viens-t’en mon vieux,
  À soir on se regarde dans les yeux,
  À soir on prend un bon coup tous les deux.
  On retrouve nos vieilles nuits magiques,
  Parce qu’y’a pus de musique,
  Qui est pas faite en plastique,
  Comme un ballon qui tourne toujours en rond.

  On attend la fin du show,
  J’sais pas c’qui ont trouvé c’coup-là à faire sauter,
  Mais comme y reste pus d’effets spéciaux,
  Y’ont fait sauter l’chanteur.
  Mais moé j’l’ai manqué,
  Je regardais un haut-parleur,
  Y’é tellement gros, tellement plus gros
  Que son cœur.

  Viens-t’en mon vieux,
  Viens danser.
  La magie s’en est allée,
  Viens-t’en on va la chercher.

  Le théâtre magique,
  Y’a l’air d’une ancienne relique.
  Tous mes rêves sont tombés du balcon,
  Dans une cathédrale en carton.
  C’est un vieux rituel,
  Avec un tout nouveau cœur,
  Artificiel.
  J’ai tellement mal aux ailes.

  Y fait tellement frette,
  Même avec nos 20,000 allumettes.
  Chacun est assis tout seul sur son île,
  Les bras ouverts, le cœur fragile.
  La musique s’en fout, elle avait
  un autre rendez-vous.

  Viens danser, viens-t’en mon vieux.
  On prend un bon coup tous les deux.
  Viens dehors, en dedans il pleut.
  Avant qu’il pleuve dedans nos yeux.

  Viens-t’en mon vieux, viens danser.
  C’est trop loin d’la vérité.
  La magie s’en est allée.
  Viens-t’en on va la chercher.

  Serge Fiori: Piano électrique Fender Rhodes et voix.
  Neil Chotem: Piano électrique.
  Pierre Cormier: Congas.
  Michel Dion: Basse électrique « fretless ».
  Denis Farmer: Batterie et cloche a « Beû ».
  Jeff Fisher: Synthétiseurs.
  Robert Stanley: Guitare électrique 6 cordes.
  Libert Subirana: Saxophone soprano.
5 La moitié du monde
Paroles et musique: Fiori

  Y’a la moitié du monde qui mord dans le présent,
  Pendant que l’autre moitié se fait dévorer à pleines dents.

  Chacun attend le sommeil de l’autre,
  Pour tout venir lui voler.

  Y’a la moitié du monde qui vivent dans le cerveau
  Qui cachent leur douleur derrière des mots qui résonnent faux.
  D’autres qui se trouvent vraiment trop beaux
  Qui font mal à regarder.

  Y’en a d’autres qu’on connaît pas
  Qui s’amusent au-dessus de tout ça.
  Ceux à qui on appartient,
  Y’en a plein.
  Moé j’veux pas m’ramasser là.

  Arrête de m’dire qu’entre les deux faut choisir.
  La moitié du monde dort, l’autre attend de dormir.
  Tu dors trop dur, ton cœur délire,
  Lui, il se bat pour te l’dire.

  Chu tanné d’être pogné dans l’centre,
  J’ai peur qu’on se r’trouve tous dépassés.
  J’veux m’accrocher comme toé
  A tout ce que j’ai dans l’ventre.
  Laisse-moé jouer juste une seconde,
  Laisse-moé t’inventer un autre monde,
  Laisse-moé croire en moi,
  Laisse-moé croire en toi.

  On est là tout nu,
  Vivant fragile
  Comme des enfants,
  Comme des enfants de l’éternité.
  J’nous entends rêver d’une plus grande place,
  Pour s’aimer.

  Tout est tellement là
  A perte de vue,
  Comme on est là,
  Quand on s’en donne plus qu’on a reçu.
  Arrête de prendre ma douceur pour acquise,
  C’est juste une autre forme de cri.
  Arrête de m’dire,
  Arrête de m’dire que ch’t’un rêveur.
  C’est pour toi qu’j’improvise,
  Tout est tellement là.

  Serge Fiori: Guitares acoustiques 12 cordes et voix.
  Neil Chotem: Piano électrique
  Michel Dion: Basse électrique.
  Denis Farmer: Batterie.
  Monique Fauteux: Voix.
  Jeff Fisher: Synthétiseurs.
  Robert Stanley: Guitare électrique 6 cordes.
  Libert Subirana: Saxophone alto.
6 Chanson pour Marthe
Paroles et musique: Séguin

  Je sais au fond qu’y a pas personne
  Qui peut pour moi franchir la nuit.
  C’est dur à prendre de dire un jour
  Qu’on peut être seul pour traverser sa peur.

  Laisse-moi traverser avec toi,
  Laisse-moi m’endormir avec toi,
  Laisse-moi rentrer au fond de tes rêves,
  J’veux m’oublier pour mieux me réveiller.

  Y’a juste toi qui sais c’que j’veux fuir
  Caché derrière un faux sourire,
  Quand le silence devient trop lourd.
  J’me sens trop seul pour l’écouter,
  Mais c’que j’sais pas,
  C’est qu’tu m’attends quand j’ferme les yeux.

  J’peux pus m’trouver d’autres raisons.
  J’ai dit un temps qu’c’était la ville,
  Après j’ai cru qu’c’était tout l’monde,
  Qui avait fini par oublier qu’on vit d’amour.

  Pis j’suis parti vivre autrement.
  J’ai marché longtemps sans étoiles.
  On peut marcher comme ça souvent,
  Quand on traîne tout son mal en dedans.
  Mais toi tu savais ça depuis longtemps.

  J’avais jamais pensé qu’un jour,
  J’aurais tant besoin d’une épaule,
  Pour m’appuyer, m’apaiser.
  Ô mon amour, prends ma vie pour une nuit.

  Si jamais t’as besoin de moi,
  Tu pourras fermer les yeux.
  J’te comprendrai pis j’t’amènerai bien loin,
  Dans une tour au fond de moi.

  Serge Fiori: Guitare électrique 12 cordes.
  Richard Séguin: Guitare acoustique 12 cordes et voix.
  Neil Chotem: Piano électrique.
  Michel Dion: Basse électrique.
  Denis Farmer: Batterie.
  Monique Fauteux: Voix.
  Libert Subirana: Flûte en sol, flûte en do et saxophone alto.
7 La guitare des pays d'en haut
Paroles et musique: Fiori-Séguin

  Ton corps de bois, tes veines d’acier
  cachaient tous les secrets toujours enracinés.
  Ton bras magique, comme celui d’une fée
  avec lequel j’ai appris à valser...

  T’es dans ma vie,
  t’en fais partie à jamais.
  Te souviens-tu d’la première nuit
  tu rêvais dans ta boîte, moé j’rêvais dans mon lit.
  Rêver tout haut d’la même musique
  comme des amants qui s’apprenaient, à toucher.

  Sur un accord de do,
  on s’est inventé un duo.
  C’est toé qui possède toutes les clés,
  imagine où on pourrait aller…

  Te souviens-tu d’notre premier show
  t’étais désaccordé, moé j’oubliais les mots.
  Depuis ce temps-là, nos corps se ressemblent,
  les mêmes marques se sont dessinées,
  on est né ensemble.

  T’es dans ma vie,
  t’en fais partie à jamais.

  Tu connais bien la sueur de ma main
  qui cherche l’accord final qui n’aura jamais de fin.
  Un son qui remplace tous les mots,
  pour aller te rejoindre au pays d’en haut.

  Sur un accord de do,
  on s’invente un duo.
  C’est toé qui possède toutes les clés,
  imagine où on peut aller.

  Ça va bien mieux,
  quand on s’écoute tous les deux.

  Serge Fiori: Guitare acoustique 12 cordes, tambourine et voix.
  Richard Séguin: Guitare acoustique 12 cordes et voix.
  Neil Chotem: Piano électrique.
  Pierre Cormier: Congas.
  Michel Dion: Basse électrique.
  Denis Farmer: Batterie et tambourine.
  Jeff Fisher: « Solo de synth ».
  Robert Stanley: Guitare électrique 6 cordes.
  Libert Subirana: Flute traversière.
  Michel Lachance: Tambourine.
  Serge, Richard, Monique et Libert: Choeur.

Infolettre